ABCÈS DU SEIN

Monsieur Bertucci

Pendant une année j'ai été traité pour un abcès au mamelon gauche. Abcès purulent, douloureux. Les différents prélèvements ont mis en évidence la présence d'un staphylocoque doré, bactérie dangereuse pouvant provoquer une septicémie, risque d'autant plus élevé que je suis séropositif. Pendant une année j'ai multiplié les consultations, les examens, les antibiothérapies, deux interventions chirurgicales et toujours ma psychothérapie. Rien, absolument rien n'a été efficace. 

Psychologiquement je n'en pouvais plus. Physiquement, j'avais toujours un abcès rouge, suintant et douloureux et tout cela se répercutait sur ma séropositivité. Ma charge virale devenait à nouveau détectable, mes T4 en chute et le traitement antirétroviral de plus en plus inefficace.

Face à toutes ces tentatives thérapeutiques infructueuses, avec mon médecin traitant, j'ai décidé de faire une pause et d'essayer d'oublier ce mamelon. Le mépriser ! J'avais quelques connaissances du décodage biologique, de la psycho-généalogie, connaissances littéraires uniquement et souvent avec mon médecin traitant nous avions des discussions intéressantes à ce sujet. 
J'étais mûr, prêt. Je vous ai tout de suite téléphoné pour mon premier rendez-vous.

Une belle rencontre. Une rencontre clef.

Ce symptôme par lequel je me suis présenté à vous, l'abcès du mamelon, j'y tenais car enfin à mes yeux ce symptôme légitimait mon inertie. Je ne pouvais faire et j'avais un argument solide (l’abcès !). J'avais construit ce symptôme pour canaliser tout mon ressenti.

Ce qu'il y a de passionnant dans ma rencontre avec vous, c'est la prise de conscience de comment, moi, j'avais fabriqué cet abcès et surtout de comment je m'inscrivais dans mon histoire familiale. Je me souviendrais toujours de ce jour où envahi par le doute je vous ai téléphoné.
La séance suivante nous avons parlé de tout ça et j'ai mis à plat aussi bien le lieu du symptôme (le sein) que le mécanisme. J'ai mis à plat l’abcès.
Comme prévu pendant les trois jours qu'ont suivi, mon sein a coulé. J’évacuais. Depuis et cela fait plus de six mois, je n'ai plus aucun signe d’infection. En ce qui concerne la séropositivité, ma charge virale est indétectable, mes T4 sont remontés et mon traitement a été diminué ! 

Ce qui me parait essentiel dans ce travail, c'est qu'avec vous, j'ai pris conscience que cet abcès du sein n'était qu'une illusion, qu'une expression de ce qui ne s'exprimait pas. Que j'avais eu les outils pour le fabriquer donc les outils pour le défabriquer. 

Tout cela pourrait paraître magique mais il ne s'agit pas de magie. En fait par la pertinence des questions, par la recherche du réel ressenti qu'il y a derrière les mots, les formules toutes faites,
Par le décodage de mon histoire, vous me permettez de démonter ce que j'ai construit. Vous m'incitez à mettre en dynamique mes prises de conscience, de trouver un sens à mon histoire, de remettre à leur juste place des événements et personnages qui me hantaient.

Newsletter

Restez en contact pour connaitre l'actualité de Jean-François Bertucci.

Calendrier

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites et proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts.